Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 07:03

102-copie-1.JPGElle était pensive...

 

Et de retour dans notre Fort, comme des abeilles dans leur ruche, nous reprenons nos travaux de tapisserie. Annick travaille là-haut, dans son placard, et je suis dans le mien. Les enfants nous apportent souvent une aide précieuse.

Je suis inscrit au  Club de l’Université du temps libre de Lorient ! ».

J’ai assisté à une première conférence, sur les peintres, ou plutôt sur l’un d’entre eux : Toulouse Lautrec. J’ai retenu que sans fortune - il était fils d’un comte riche -, il n’aurait peut-être jamais connu la célébrité, ni bu  de l’absinthe, ni attrapé la syphilis…dans les maisons closes qui l’ont tant inspiré.

13/3/84 :

Pépé passe aujourd’hui ici, en route pour Morlaix, où il fera un séjour de six mois. Marcel et Mithé sont du voyage, Micky aussi (le chat ). Dolly (le chien ) est décédé, la vieillesse, 14 ans, et pour finir, une piqûre.

Je suis pour que les êtres vivants ne souffrent pas en quittant ce monde.

J’aime bien lire les éditoriaux de Kerdaniel, journaliste au Télégramme de Morlaix, qui écrit bien, bon style clair, bon fond de sujets,

Un article me rappelle mes 20 ans. A Penzé ou à Taulé, sur la ligne Morlaix-Roscoff, des copains avaient démonté le tuyau du poêle à charbon, à la gare SNCF. Pourquoi, comment avaient-ils eu cette idée saugrenue ? Avaient-ils bu ? Avaient-ils une dent contre la SNCF ? Qui pourrait le dire. Peut-être l’Idiotie de l’alcool ?

Et pourtant, les copains n’étaient pas idiots que je sache… !

A la gare de Morlaix, ils ont dû s’expliquer !

À suivre

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 07:21

IMG_2669.JPG

 

Février 1984

Morgane et Erwan ont accueilli avec plaisir leur papa, retour de la neige. Et nous reprenons la route pour rentrer chez nous, mais auparavant, un petit détour par chez Mithé et Marcel à Saumur.

Mon père pense à son retour à Morlaix, où il prendra pension en mars. Ce sera son dernier déplacement.

Retour au Fort, maison froide : 10/11 degrés. Aujourd’hui :17/18 ° Et le cours habituel de la vie reprend : Jean-Yves et sa famille, Claude en déplacement à Languidic…

Et, malgré l’obstruction des routes par les routiers, nous voyageons de nouveau.

Jean-Yves et sa famille sont en poste à L’Ile-Tudy, bien installés.

A Morlaix, nous rendons visite à Joseph qui vient d’être opéré d’une hernie. En forme, mon frère, il va mieux et parle même de gueuleton !

À suivre

Partager cet article
Repost0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 18:06

Journal de retraite > Janvier 1984 – 4

Que d’occupations !P1030291.JPG

Mercredi 25/1/84 :

Maux de tête ce matin, côté gauche, pour une fois, cela change…Vu Marcel Louvel ce matin. Christiane est à l’hôpital. Vu le père Chassard qui a un peu vieilli (88 ans).

Annick a rendu visite à Mamie-Chef.

Mardi 31/1/84 :

Il faut écrire pour ne pas oublier, pour que la main reste formée à cette discipline que beaucoup ne conservent pas.

Dimanche nous avons mangé chez Mamie-chef. Très bonne journée.

Hier après-midi, nous avons rendu visite à Marcel et Christiane. Très bien installés, ils ont payé le champagne. Christiane est bien handicapée.

Patrick a téléphoné son dernier message : retour mercredi 8 h.

Ce matin, visite à Mémé. Après-midi, Mamie-chef.

Que d’occupations ! Autant que mon frère, ce très cher frère qui a la bougeotte !

à suivre Bonjour à vous tous. Papynet

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 10:19

Journal de retraite > Janvier 1984 - 3

 

Dimanche 22/1/04 :

Nous mangeons chez Micheline en toute intimité. Pensez donc : Micheline, Janine, André, Mémé, Jean, Annick, Jacques, Catherine, et leurs enfants, Thiérry, Aline et leurs enfants. En toute intimité !

Vendredi soir, nous avons écouté RCV durant 15 minutes. Patrick était parfait dans son rôle d’animateur !

Mercredi 24/1/84 :

Annick fait ses visites, moi je m’occupe des comptes et à 16h30, je reçois Morgane et Erwan pour le casse-croûte.

C’est toujours agréable de voir les enfants dévorer à pleines dents.

Nous avons reçu de bonnes nouvelles de Patrick et de la classe de neige par RCV. Il y a beaucoup de neige, mais trop, c’est trop !

Reçu aussi des nouvelles de Philippe et Anita. Philippe a toujours des difficultés avec son genou, suite à son accident en mobylette sur le verglas.

À suivre

genou-002.jpg

Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 17:45

aquarelle-2.JPG

 

 

Journal de retraite > Janvier 1984 - 2

 

 Lundi 16/1/1984 : Patrick va diriger une classe de neige. Nous partons à Vitré pour tenir compagnie à Morgane et Erwan.

Vendredi 20/1/84 :

Patrick donne des nouvelles du séjour que nous affichons régulièrement. Nous nous habituons à nos vacances d’hiver… !

Annick malade, doit faire venir le médecin. Espérons que ce ne sera pas grave.

J’ai rendu visite à notre amie Mamie-chef (*) ce matin. Il me semble qu’elle a meilleure mine que la dernière fois.

* Pourquoi « chef » ? C’est simple, les enfants ont entendu son mari qui travaillait à la SNCF, dire en  rentrant chez lui : «  Je suis passé chef ! »  Et naturellement Mamie est devenue chef à son tour !

À suivre

Partager cet article
Repost0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 17:42

Temps de bonheur

Vendredi 6/1/84 :

“ On ne sent pas le temps passer ! ”. Un an déjà !

 

Noël, le premier de l’an, et déjà le 6 janvier ! Nous étions à Scaër le premier. Très bonne journée en compagnie de Jean-Yves, Martine, Mikaël et Stéphane… et Lauréline dont nous fêtons la première année.

 Mardi 3, nous avons mangé chez Philippe et Anita, Coralie et Floris. et ramené l’armoire de Mamie-chef à Bannalec. Elle devrait parvenir au Fort demain.

Aujourd’hui, Lorient, nous avons vu l’exposition commentée : Mariages en Bretagne, au musée de l’Hôtel de Ville. Très intéressant.

(à suivre)

aquarelle-1.JPG

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 07:13

IMG_3512.JPG

 

Jean-Yves , nous pensons souvent à toi. En racontant le passé nous allons te retrouver, bien présent en nous. Travail délicat,tu en conviendras, tu étais si vivant. Un jour tu m’as envoyé ce message :

 

Philosophie

 

Un prof de philo se présente devant la classe avec une série d'objets  inhabituels qu'il pose sur son pupitre, face à ses étudiants.

Le silence intrigué de l'assistance étant acquis, le prof prend un grand  bocal de cornichons (vide et propre) et commence par le remplir jusqu'au  bord supérieur de pierres d'un diamètre situé entre 6 et 7 cm.

Cela une fois terminé, il demande à la classe si le bocal est rempli.

Les élèves répondent que oui.

 

Le prof prend alors un sachet rempli de gravillons et le verse dans le  bocal. Il agite le tout, pour égaliser, et voilà que le gravier remplit  tous les espaces encore vides. Après avoir complété cette manipulation,

le prof demande une fois encore à sa classe si le bocal est maintenant bien  rempli.

La classe répond, hilare et intriguée, que oui.

 

Le prof se saisit alors d'un petit sac de sable et en verse le contenu dans le bocal. Évidemment, le sable se fraie un passage dans les  interstices qui sont encore disponibles, au grand contentement de la  classe.

 

"  Voyez-vous "  dit le prof en s'adressant à ses étudiants "  j'aimerais  que vous compariez ceci à votre propre existence. Les grosses pierres  représentent les choses véritablement importantes, comme la famille, le couple, la santé, les enfants. Ces choses qui font que même si vous  perdez tout le reste, votre vie n'en demeurera pas moins bien remplie.

 

Les gravillons représentent, quant à eux, les choses qui sont importantes, mais non essentielles, comme le travail, la maison, la  voiture.

 

Enfin, les grains de sable peuvent être comparés aux choses sans  importance. Si vous commencez par mettre le sable dans le bocal, il ne  restera plus assez d'espace pour le gravier ou les pierres. Il en va de  même avec votre vie : si vous gaspillez votre disponibilité et votre  énergie pour les petites choses, il ne vous restera jamais assez ni de temps ni de place pour ce qui est essentiel à votre bonheur. Jouez avec  vos enfants, prenez le temps d'être à l'écoute de votre santé, sortez  avec votre conjoint, parlez avec vos parents. Il y aura toujours du temps  pour réparer l'aspirateur, pour finir un dossier ou laver la voiture.

 

Soignez  les grandes pierres en tout premier lieu, ce sont les choses qui comptent  vraiment. Le reste n'est que sable qui s'écoule entre vos doigts "

 

à suivre

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 07:30

 

photo-JY.JPG

 

Un si long combat…

 

Il était marin, peintre, musicien, photographe…
Il a fait connaissance, il y a 38 mois, d'un glioblastome de grade 4.
D'emblée, ils ne se sont pas aimés… Il a résisté de toutes ses forces, mais le blastome a eu raison de lui.

Il nous a quittés lundi dernier.
Il nous reste son sourire, ses bons mots et les souvenirs accumulés depuis tant d'années.
La vie continuera, c'est sûr, mais l'absence sera cruelle.
Nous traversons tous ces moments difficiles au cours de notre vie. C'est la vie.

Il était marin, peintre, musicien, photographe… et notre fils. 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 07:19

 

 

008 Hôtel du Chêne VertClaude  a téléphoné de Guichen. Il sera en déplacement à Groix la semaine prochaine.

Jeudi 15/12/83 :

Je n’ai plus le temps d’écrire.

Lundi 19/12/83 :

Hier, nous avons appris le décès de Jean, un ami de ma classe, 60 ans, cancer.

J’irais à l’enterrement mercredi à Vitré.

Lundi 26/12/83 :

Mercredi, je fus donc à l’enterrement de Jean. Il ne l’aurait pas mieux organisé, s’il l’avait fait lui-même : un cercueil de première classe, des fleurs offertes par ses nombreux amis et relations, bref, toute la pompe nécessaire y était…fort bien orchestrée en plus par celle de l’Église catholique et Romaine !

C’était un ami depuis quarante ans, cela m’a fait de la peine.

Et le temps poursuit inexorablement sa route. Samedi, soir de Noël, nous recevions Philippe et sa famille, plus Claude. Dimanche en plus, Jean-Yves et sa famille.

Excellente soirée et journée du dimanche ensemble.

Aujourd’hui, ce sont Patrick et ses enfants. Coralie est restée parmi nous.

À suivre 1984, vive l'année nouvelle !

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 09:08

Au travail en retraite

 

Au premier, nous allons attaquer les carrelages autour de la douche, et ensuite, nous terminerons la tapisserie…la nième de notre vie. Nous ne sommes pas qualifiés pour ce genre de travail, et c’est Philippe notre chef de chantier.

En deux jours c’est terminé.  L’ensemble est plaisant à regarder.

 Claude est arrivé, venant de Belle-Isle.

-cid_3E0CADDE-6DB3-42A4-80FE-7549B557DD56.jpg

Mon épouse m’a dit : « N’empiète pas sur mon domaine ! ». Souviens-toi de ne pas empiéter sur son domaine J’ai le restant de ma vie à chercher ce que comprend ce domaine ! Et le mien ?

Toujours du nouveau : Jean-Yves nommé Receveur des Postes à l’Ile Tudy, à 10 kilomètres de Pont-l’Abbé. Quel changement pour eux !

Hier, nous avons visité l’appartement, vue imprenable sur mer. Gare aux tempêtes du sud-ouest…

Fin novembre nous avons posé le lino dans la grande chambre du haut…du boulot trop dur pour de jeunes retraités déjà fatigués ( !)… mais c’est une affaire qui marche !

À suivre : Décembre, fin de la première année de retraite

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Wading
  • : Histoire romancée, peu différente de notre Histoire moderne, mais tout s'accélère : les petits chefs ont remplacé les rois, les religions perdurent mais se battent entre elles,l'argent est roi, la caisse est vide, mais la distribution de milliards n'a jamais connu un tel essor !
  • Contact

Recherche