Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 17:22

Août 85 suite

Dimanche 4 août 1985

Tout le monde dort. C’est le calme le plus complet. Lorsque Floris se réveillera, ce sera le branle-bas de combat. C’est le moment où il juge les uns et les autres pour savoir qui il pourra dominer. Je connaîtrai mon sort bientôt.

Nous sommes huit dans la maison.

 

Mercredi 7 août 1985 :

Violents maux de tête ce matin.J je prends mon deuxième comprimé… puis un troisième. Fin des maux de tête vers 16h.

 

Jeudi 8 août 1985 :

Nous sommes ravis d’accueillir Jacques, Catherine et Hélène.

Mikaël est content : sursis de séjour de 48h. Martine devait venir le chercher aujourd’hui, mais elle diffère son voyage jusqu’à demain où nous échangerons Mikaël contre Stéphane.

Aujourd’hui cela va mieux, mais que de courbatures.

A suivre

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:20

          Où nous reparlons de caravane !

Jeudi 1/8/85 :

En fait, Annick craint que les conditions ne soient pas réunies pour que les enfants aient de bonnes conditions d'accueil dans un vieux batiment totalement à rénover.

Nous, c'est peut-être une caravane que nous allons acheter. Aussi paradoxal que cela paraisse, le fait d'être à demeure au bord de la mer nous laisse sur notre faim. Je pensais être le seul à regretter la vente de la Digue, et je m'aperçois qu'Annick pense comme moi.

Donc nous prendrons une, grande, petite. A voir !

Mikaël est dans nos murs.

 

Vendredi 2 août 1985 :

Aujourd'hui nous allons à Locmariaquer où campent Patrick et Mannick et les enfants.

Une grande caravane ? C’est à éliminer, a dit Annick. Donc nous chercherons une petite.

Moi, j’aurais pris une voiture d’occasion avec attache de caravane – 504 de 76, 8000 à débattre, factures d’entretien à l’appui, mais 87500kms - … Et j’aurais acheté la grande !

Mais aurait-ce été sérieux… plutôt impulsif !

Hier avec Mikaël, nous nous sommes promenés le long de la Laïta sur le chemin piétonnier.

à suivre


Bulat--poule-et-poussins-11-juillet-2014.jpg

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 18:35

Vacances (suite)

Mardi 30 juillet 1985 :144

L'essentiel n'est-il pas d'écrire ? C'est aussi nécessaire que de lire, de manger, de boire…

  Sans lunettes, j'écris.

En quelques jours, nous avons eu du passage : Patrick, Mannick et les quatre enfants ; Claude et Philippe et compagnie.

Contents de les recevoir tous, mais Annick regrettait que Jean-Yves ne soit pas dans les parages.

Hier nous avons rangé la maison. Avec l'habitude et la forme, nous nous en tirons mieux qu'au début de la retraite.

 

Mercredi 31 juillet 1985 :

Partons chercher Mikaël à Loctudy pour qu'il passe quelques jours en notre compagnie au Fort.

Philippe et Anita parlent d'acheter une maison sans toit au Trévoux ? Annick n'est pas d'accord avec ce projet qui l'énerve un peu trop. Ce n'est pas notre problème, sauf en ce qui concerne la cession des droits des intérêts du plan logement pour obtenir un prêt.

Commentaire du Vendredi 25 juillet 2014 !

Comme cela me parait loin. Je l’ai pourtant vue, cette maison sans toit. Et je me rappelle aussi de l’arbre qu’il fallut abattre devant l’entrée !

A suivre. Bon fin de semaine. A+

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 06:45

Les vacances !

Philippe, Anita, Coralie et Floris se bronzaient sur la plage. Claude et Frédéric, un copain sympa, aussi sur le bateau revenu de Groix.

Dimanche, nous allons à Morlaix voir Pépé, en compagnie de Philippe et Anita et les enfants.

Vendredi 19/7/1985 :

Patrick et Mannick arrivent à l'improviste. Morgane et Erwan sont ravis, nous aussi.

Santé Mamie et Papy

Annick n'est pas en forme pour aller à Morlaix, accumulation de fatigue et un bon rhume pardessus le marché, ce qui n'arrange rien. Je ne pense pas que nous soyons mûrs pour effectuer de grands voyages. Question de forme physique surtout.

Lundi 22 juillet 1985 :

Je le disais bien : nous ne sommes pas mûrs !

Un seul voyage à Morlaix durant le week-end et nous revenons usés juqu'à la trame ! Annick a une angine, moi itou, et de ces maux de tête qui vous laissent sans envie de faire quoi que ce soit, même pas de s'allonger pour rester encore et encore avec des maux de tête. Le mal des grands esprits, dit-on. Je préfererais m'en passer ! Et que deviendrais-je si j'étais un grand esprit ?

Pépé

Mon père semblait heureux d'avoir tous ces jeunes autour de lui : Morgane, Erwan, Coralie, Floris.

A peine le temps de les voir passer, car longtemps l'aurait vite fatigué. Il m'a reparlé de Sijean, l'hopital auprès de Narbonne où il avait effectué un séjour après sa blessure en 1915.

" Là-bas, m'a-t-il dit, nous avions droit à une bouteille de vin de deux mille litres par repas. Je pense plutôt à deux verres ?

A suivre

Château1

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 10:10

La fête !

Coralie et Floris nous ont " fait fête ". Réaction que j'ai aussi observée chez Lauréline lors de nos dernières rencontres, et aussi combien de fois chez les plus grands : Mikaël, Stéphane, Morgane, Erwan… Heureux grands-parents !

Anita a noté, cartes postales et documents à l'appui, leur randonnée en Corrèze. Nous nous sommes couchés tard, très intéressés par le sujet.

 Lundi 1 er juillet 1985 :

A l'attaque des carreaux ou plutôt au nettoyage des vitres.

 Mercredi 3 juillet 2007 :

" Poen pen ", maux de tête ( que j'entendais "poen ben" quand j'étais petit). C'est pourquoi je ne certifie pas l'orthographe bretonne.

Nettoyage terminé. Nous scrabblons et Annick gagne.

Aujourd'hui, nous inaugurons la nouvelle boîte aux lettres. Je ne suis pas sûr que sur la commune de Ploëmeur il y en ait une d'aussi volumineuse.

15 juillet1985  

Huit jours à Guérande : nous avons visité le parc régional de la Brière en compagnie de Janine et André.

 le parc de la Brière, les marais salants de Guérande, le Croisic, son aquarium, La Baule et Pornichet ( visite aux Tromelin).

Nous sommes sortis tous les jours et nous sommes revenus éreintés.

Au retour, Janine et André nous ont raccompagnés à Fort-Bloqué et sont repartis hier lundi.

A suivre

1009190108

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 14:46

Jeudi 20 juin 1985 :

 

Claude

Il pleut. Sujet de composition pour l’un de nos enfants (il se reconnaîtra !): " Que pensez-vous de la pluie ? "  Il répondit : " J'aime la pluie !"

Zéro pointé et je fus… convoqué par le prof de français !

Samedi 20 juin 1985 :

Mon père a 90 ans. Nous partons sur Morlaix.

 Mardi 28 juin 1985

Nous avons fêté les 90 ans de Pépé. Arrivés le 22, nous lui avons souhaité bon anniversaire, il nous a remercié, puis nous a dit : " C'est bizarre, Joseph n'est pas là, c'est pourtant lui qui aurait dû venir le premier ! "

Je lui ai démontré par a + b qu'en fait son anniversaire prêtait à confusion, c'est-à-dire qu'étant venu au monde le 22, il n'avait été enregistré sur le registre des naissances que le 23, et que donc pour Joseph, c'était le 23… et pour nous les 22 et les 23 !

Que ne faut-il pas raconter !

Le 23, nous avons pris le champagne, onze autour du lit, bonne ambiance, Pépé content d'être le héros de la réunion.

Le soir, température 38°

Le lendemain : 37°, mais moral nettement moins bon que d'habitude.

En rentrant au Fort, Philippe et sa petite famille nous attendaient, revenus de vacances.

à suivre

Mon bonjour à tous. Papynet

DSC00546.JPG

Partager cet article
Repost0
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 10:32

Mardi 12 juin 1985 :

Médecin : pour Annick, le docteur ne prend pas le risque de continuer le vaccin antitétanique, à cause des réactions secondaires dû à la première piqûre.

Lundi matin, elle consultera un spécialiste à Lorient.

Demain Morlaix

Coupure d'eau et d'électricité à longueur de temps depuis hier… et la semaine dernière. Embêtant.

 

Lundi 17 juin 1985 :

10h : Annick chez le spécialiste.

Jean-Yves mange à Bubry, repas payé par les PTT. On ne s'en fait plus depuis que je suis parti en retraite !

Martine et Lauréline viennent passer la journée avec nous.

A Morlaix, Pépé était malade quand nous sommes arrivés. Cela a gâché tout le plaisir que nous avions de le revoir

Philippe a téléphoné et continue de voyager plus au sud. Coralie et Floris auront sûrement beaucoup de choses à nous raconter. Anita et Philippe devraient avoir de beaux mollets, car il paraît que ça grimpe dur par là-bas. Ensuite, ça descend dur aussi sans doute !

 

Mardi 18 juin 1985 :

 

Piqûres Annick mémoire

Rien de grave pour Annick, le vaccin antitétanique ayant sans doute eu des réactions secondaires, particulièrement une perte de mémoire en certaines circonstances. Y-a-t-il un problème d'oreilles internes ?

En attendant, le moral n'est pas au beau fixe.

à suivre9f9bcd03895a99e51a296d5677aefe12-d71hyty

Partager cet article
Repost0
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 07:33

Mercredi 5 juin 1985 :

Informatique

Fini l'informatique avec le dernier stage hier matin. Le but est atteint : démystifier l'animal !

L'année prochaine, nous devrions y introduire des programmes personnels, ce qui va m'obliger à conserver le contact, car c'est dur de reviser ce que j'ai reçu à la pelle. 

Vingt quatre heures de stage, que voulez-vous recevoir d'autre si ce n'est un bourrage de cerveau : quarante mots d'anglais, des programmes à introduire tout confectionnés dans l'appareil, essayer de comprendre, de suivre avec tenacité cet informatique qui n'est pas en définitif si ardu que cela si l'on veut bien se donner la peine de suivre… comme en toutes matières !

A suivre

Dans dix ans j'achèterai mon premier ordinateur, mais l'informatique aura bien progressé ! Et il me faudra de nouveaux cours. Merci famille...!


 

03- chaire-ext

Partager cet article
Repost0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 18:45

Jeudi 23 mai 1985 :

Hier donc, visite chez Paul et Sophie à Pornichet où Paul est receveur des PTT, mais qui ont aussi pignon sur rue à Lochrist.

Hier soir, Annick a passé son examen de chirurgien dentiste : une dent de lait d'Erwan sortie de son alvéole. Résultat : la souris est passée cette nuit et a déposé 5 francs.

 

Dimanche le 26 mai 1985 :

Erwan

 a eu la palme d'or de la semaine avec ce mot d'enfant : " Quand je serai grand, j'habiterai à Fort-Bloqué et toi, tu seras un vieux pépé ! ".

La vérité sort de la bouche des enfants… sauf pour la maison qui sera sans doute vendue avant !

Je crois que c'est Stéphane qui avait aussi exprimé cette idée, il y a de cela longtemps, longtemps : « Quand vous serez morts, il faudra bien que vous la donniez, votre maison ! ».

Anita et Philippe en route pour Sarlat doivent dormir à quelques 400kms d'ici.

 

Lundi 27 mai 1985 :

Pentecôte, et pas un gars à la maison. Cela nous fait tout drôle !

Philippe et Anita sont à Sarlat, en Dordogne.

Jean-Yves et Martine sont restés à l'île Tudy

Patrick et Mannick sont à Locmariaquer en camping.

Claude doit être du côté de Rennes, à moins qu'il ne soit tout simplement resté du côté de Lizio. Nous nous sommes promenés dans le jardin, avons

joué au scrabble, regardé la télé, bavardé avec le voisin, mais comme c'est rare d'être seuls un dimanche depuis notre départ en retraite, nous n'avions prévu aucun programme de remplacement.

Aujourd'hui, la semaine est repartie : au boulot !

Mardi 28 mai 1985 :

Devant la maison, sur la façade, il y a des traces noires de je ne sais quoi, peut-être des résidus de fuel provenant des cheminées des voisins ? Difficile à enlever.

Claude et Sylvie passent ce midi au Fort.

Philippe a téléphoné. Bien arrivés : 10h de route.

 

Mercredi 29 mai 1985 :

Le café : il y a cinquante ans, nos parents préparaient un café-chicorée, ce que nous trouvions fort bon. Aujourd'hui, le café est pur, il faut mettre une bonne dose, surtout la dose exacte, il faut qu'il soit au point, selon les goûts de chacun.

A la limite, j'écrirais qu'il faudrait un café avec un nom personnel ! Encore que, s'il n'y avait que le café pour nous compliquer l'existence, ce serait le moindre mal !

 

Jeudi 30 mai 1985 :

La folie hier soir au stade du Heysel à Bruxelles pour le match de football Liverpool-Juventus de Turin : 42 morts, 150 blessés.

Dans une foule, il s'en faut de peu pour allumer une folie collective malgré les précautions prises. Des bavures comme celle-là, personne n'est capable de les oublier.

Pas ou peu de mots pour décrire de pareilles scènes. Je ferais un très mauvais journaliste.

 

Vendredi 31 mai 1985 :

0806110042.jpg

 

Morgane

Anniversaire de Morgane : 6 ans


Fatigué après le nettoyage extérieur de la maison. Et ce n'est pas fini. Il y a vingt ans, je n'aurais même pas considéré cela comme un travail, aujourd'hui, si !

A suivre

Partager cet article
Repost0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 14:51

Lundi 20 mai 1985 :

 

Nous nous retrouvons seuls avec Erwan qui a besoin de retrouver des couleurs

Hier, vers 13h30, toute la colonie de l'île Tudy, soit neuf en tout, a débarqué au Fort. Ils ont même " fracturé " la porte de la véranda… il est vrai restée ouverte !

Nous avons mangé sur les dunes en leur compagnie.

 

Mercredi 21 mai 1985 :

Informatique : le dernier mardi de stage ?

 ( Note du  18 mai 2014 : oui, je vieillis dix ans sans ordinateur ! A l’allure où je vais sur ce blog, je crains fort ne pas décrire mes nouveaux débuts épiques à cette époque!)

 Erwan ?

Erwan ça va. Comme tous les enfants, il occupe tout notre temps. Que ce soit Lauréline, Floris ou Coralie, ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent lorsqu'ils sont seuls dans une partie de la maison : " Ou es-tu Mamie ? ou Papy ?, ou plutôt : tu es où ?

Ce sont les moments agréables de la retraite.

Claude ?

Claude : permis de conduire supprimé huit jours pour avoir brûlé un stop. Il a de la chance : le juge a été indulgent.

A suivre

000 Tour des prisonniers-copie-1

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Wading
  • : Histoire romancée, peu différente de notre Histoire moderne, mais tout s'accélère : les petits chefs ont remplacé les rois, les religions perdurent mais se battent entre elles,l'argent est roi, la caisse est vide, mais la distribution de milliards n'a jamais connu un tel essor !
  • Contact

Recherche