Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 10:23

Juin 1984 :

 

Mardi 12/6/1984 :

L’infirmière arrive pour une prise de sang. Claude en aura ainsi quelques-unes, avant de terminer sa rééducation. Cela s’appelle une “ TP“, taux de prothombine. Si c’est bon, il continue, sinon… ?

Après “ l’invasion ”, toutes les vitres doivent être nettoyées à hauteur du petit « bonhomme » ( Floris ! ), ou de la petite  « dame » ( Lauréline !).

Dada de retraité ? L’histoire :

J’ai lu les Rois maudits, six volumes, de Druon.

Je lis maintenant “ Les Hommes de la Liberté ” de Claude Manceron.

Le premier, Druon, c’était le moyen-âge. Pour le second, Manceron, c’est la Révolution !

13/6/1984 :

8 h 30 : le lave-vaisselle est vide, le café est prêt, la toilette est faite. Nous nous attaquons aux lits, puis aux vitres…Ensuite, le journal, etc.

Cet après-midi, taille de la haie, puis scrabble.

Annick n’est pas en forme.

Claude dort, après ces jours trop occupés pour lui. Il lui faut surtout du repos physique et moral durant sa rééducation.

Remarque de la maman de Mannik.

“ Vous ne pensez tout de même pas vendre votre maison, alors que c’est l’endroit rêvé pour une retraite ! ” .

Nous nous sommes fixés un délai de réflexion : tant que nous pourrons la garder, nous la garderons, ensuite, nous verrons ! Il y a sûrement des avantages et des inconvénients.

De toutes façons, elle sera vendue un jour…proche ou lointain ?

à suivre

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:10

11/6/1984 :

Pas si simple !!!

 de recevoir tant de monde à la fois ; Il faudrait des limites, difficiles à respecter malgré un règlement.

Chaque famille par exemple venant à tour de rôle ? Concertation entre frères pour cela ; autorité de notre part en la matière. Autant de questions que je me pose.

Pour aujourd’hui, nous serons entre 10 à 15 à table. Malgré les aides, c’est Annick qui aura la responsabilité de la bonne marche du service.

Moi, je ne suis qu’un lampion…qui aide de son mieux : vider le lave-vaisselle, la poubelle, les pluches, les grillades au barbecue…

Ce soir, 21 h, tout redevient calme. Durant ces trois jours, nous avons été ballotés par la marée.

Nous étions contents de voir Patrick, Mannick, mais les enfants n’étaient pas du voyage.

A suivre. Bonjour à la famille et aux amis

 

000 Tour des prisonniers

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 15:04

31/5/84 :

Sur les élections européennes (et sur toutes en général ? ) :

Je voterai le 13 juin. Ma voix, parmi les millions d’autres, aura peu d’importance. Mais, j’aurai voté !

Et, c’est là le principal. Ne pas voter, reviendrait pour moi à retourner quelques siècles en arrière, avant 1789, où le peuple ne votait pas. Où la noblesse, le clergé avaient tous les droits, où nous étions les serfs, les esclaves de ce monde privilégié pour quelques-uns.

Pour qui voter ? La gauche, la droite, les extrêmes ? J’ai fait un choix, en fonction de l’histoire : la droite c’est l’ancienne noblesse, c’est aussi les Églises, les riches…

La gauche, c’est le peuple qui subit toujours le pouvoir de l’argent. Alors, je voterai à gauche, non pas toujours de gaîté de cœur, mais parce que je ne souhaite pas revenir en arrière.

(En 2009, nous sommes menés par les puissances d’argent, à droite comme à gauche ?Pénible)

À suivre

 

chateau-fort-1

Partager cet article
Repost0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 07:22

Le 9/7/84 : extraits de “ Brèves digest ”

Idées : ce ne sont que des idées, à remettre en ordre.

La vie en général, la vie associative ou familiale, la vie à deux ou à plusieurs, n’est pas simple

“ Ce monde où nous vivons est un monde vivant, tantôt gai, tantôt triste, éternel et nouveau.

C’est bien ainsi que je le vois : mouvant car tout change, la terre, les humains.

La terre : érosion et alluvions. Exemples : Le Fort-Bloqué, la mer, les rochers, les plages.

Le Mont Saint-Michel : l’enlisement par les sables suite  à la construction d’une digue ( qui va être démolie ) ;

Les humains ; les traditions, les modes de vie. Traditions : le catéchisme, la confession, les messes, les mariages : 50% d’échecs.

Les modes de vie : tout devient mécanique, l’ordinateur devient-il notre maître ?

Tantôt gai : 35 ans de mariage, c’est déjà un long bail ensemble. (2009 : aujourd’hui 60 !)

Les exemples ne manqueraient pas. J’en cite un seul : la naissance de nos garçons, leur éducation pas toujours facile, mais ramené à ceci près : “ Petits-enfants, petits soucis, grands-enfants, grands soucis ! ”

Valable aussi pour aujourd’hui !

Mais que de joies ensemble !

À suivre

 

1fouilles 2

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 18:02

 

03- chaire-ext

 

 

Tribunal : affaire Claude

 

Le juge :

- M.Claude ?

Il me semble avoir entendu une faible voix provenant d’un avocat qui disait :

-   Excusez-moi Monsieur le juge

et celui-ci de répondre :

- Vous dormiez ?

Le juge au responsable de l’accident :

- Vous aviez 1,60 grammes d’alcool dans le sang. Monsieur X…vous avez coupé la route à un motocycliste (Claude) qui vous doublait. Racontez-moi?

Monsieur X :

- Je tournais pour aller chez mon fils. Je devais tourner à gauche, et je connais bien l’endroit. J’avais mis mon clignotant. Je pense que je ne suis pas en tort.

Le juge :

- Vous avez hésité ?

M…X :

- Oui, j’ai freiné plusieurs fois car il fallait que je tourne.

Le juge :

-   Faîtes entrer le témoin, dîtes :

-                             je jure de dire la vérité…

Le témoin :

- beaucoup trop d’hésitations pour M …X. Il a mis son clignotant à gauche, mais le motocycliste ne pouvait voir qu’il allait tourner à gauche.

Le juge : “ L’affaire est mise en délibéré.Affaire suivante…

à suivre

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 07:07

Dimanche 12/5/84 : Claude atteint d'une phlébite.

28/5/84 :

Centième ( ?) piqûre pour Claude depuis son accident. Phlébite après sa sortie de l’hôpital. Claude est anxieux pour le temps de Howel.

Témoin : 2

Temps réel : 4,15

Il faudrait 5 au lieu de 4,15, pour son analyse de sang qui concerne son temps de coagulation. Sans un bon chiffre, pas de rééducation fonctionnelle possible ?

Le meilleur mot de la journée : “ La jambe de Claude est tombée en panne (dixit Coralie)

À suivre

02rue Paris (2)

Partager cet article
Repost0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 07:18

9/5/84 :

Ce matin, le poids de 5 kgs a été retiré. Ce soir, la barrette qui traversait le tibia de Claude a été enlevée sous nos yeux par le chirurgien, et peu de temps après, il a effectué ses premiers pas depuis 18 jours. Nous avons loué des béquilles.

11/5/84 : Claude sort de l’hôpital.

008 Hôtel du Chêne Vert

Partager cet article
Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 07:04

18/4/84 :

Quimper : Manifestation en faveur de la Laïcité :  Nous y étions, Jean-Yves et moi.

21/4/84 :

Claude Accident de moto :

 

 

Claude à l’hôpital de Bodélio à Lorient. Luxation côté droit de la hanche.

Moto en piteux état, ainsi que la voiture tamponnée.

Essai de reconstitution ( voir cahier et article journal) :

1/ - La voiture A tournait à gauche. A-t-elle mis son clignotant ?( réponse : oui)

2/ - Le conducteur de cette même voiture était-il ivre ? ( réponse : oui : 1,80g)

3/ - Qu’a dit le (ou la ) conducteur de la voiture B ? (rapport en faveur Claude)

4/ - Et celui ( ou ceux ) de la voiture C ? ( rapport favorable à Claude)

22/4/84 : le lendemain :

Réponse à numéro 1 : oui, mais il a hésité longtemps avant de tourner à gauche, Claude ne pouvait voir le clignotant de la voiture A qui roulait trop à droite , ce que confirment les conducteurs B et C.

Claude ne se rappelle pas avoir freiné, mais se souvient d’une portière de voiture.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 07:02

P1020056.JPGElle était attentive... il était musicien.
Dimanche 1/4/1984 :

Philippe et Anita sont chez nous ce week-end.

Patrick est reparti vendredi avec tout son petit monde.

Coralie a une angine et reste avec nous une semaine.

Noté dans “ Brèves ” :

Je crois qu’on peut tout effacer, aussi bien le mot qu’on n’aurait pas dû prononcer, que l’immeuble en béton que l’on n’eût dû construire et qui gâche le paysage ; il suffit de s’expliquer, de revenir en arrière, de comprendre que l’on s’est trompé, d’abattre l’immeuble.

Cela me paraît simple. Si quelque chose ne va pas, on le change. Je n’imagine pas que les choses puissent durer. A plus fortes raisons, les erreurs.

Mardi 3/4/1984 

Mais, bizarrement, les mots restent, les erreurs restent, les immeubles de béton restent…

Pris une taupe, un exploit ! Pas si facile à prendre.

Après, j’ai des regrets de l’avoir tuée. Elle ne demandait, qu’à vivre. comme nous.

Vendredi 6/4/1984 :

Hier, loupé une taupe, la compagne de la précédente ? Bonne chance à elle.

Dans la nuit de mardi à mercredi, crise : je ne pouvais plus respirer normalement, oppressé, la poitrine comme compressée par un étau.

Le docteur a pensé à une angine de poitrine, mais, l’examen de sang ne révèle rien.

D’où cela peut-il bien venir ? Nervosité, rhumatismes, digestion ?

L’avenir nous l’apprendra peut-être.

À suivre

Partager cet article
Repost0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 07:06

IMG_2243.JPG

 

Mardi 20/3/84 :

Dimanche dernier, nous sommes sortis à Lorient. Nous devions visiter une exposition d’art au Palais des Congrès…Nous nous retrouvons installés dans des fauteuils, écoutant les chœurs de la musique lorientaise, un concert qui nous a beaucoup plu. En fait de musique, c’était un groupe qui s’appelait “ les Gabiers d’Artimon ” !

Pour les œuvres d’art, nous repasserons. Et vive la retraite !

Demain, fini le compteur d’EDF qui tourne souvent sur nuit ; un technicien vient remettre cela au goût du jour, c’est-à-dire sur le tarif fort.

Vendredi 23/3/84 :

Retour de Bannalec, où nous avons planté trois rangées de pommes de terre. Contents, mais fatigués.

Jeudi 29/3/1984 :

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ;

 

Depuis mardi, Patrick Morgane, Erwan et Mannick sont dans nos murs. Agréables journées passées ensemble.

Actuellement, je lis « Brèves » de Michelle Manceaux. Bonnes idées, d’autres moins intéressantes, mais la forme m’intéresse.

Exemple : «  Le journal devient vite un exercice dont on ne peut plus se passer car il sauve de l’engourdissement de ne rien faire et donc l’illusion d’exister ! » 

Autre exemple, scène presque navrante de la vie, elle dit à Monsieur qui peint ses volets :

  « C’est dommage de salir ton pantalon blanc avec la peinture. Il vaudrait mieux mettre ton jean ! »

Il s’exclame : « Ah, je suis ligoté. Dis-moi tout ce que je dois faire ! »

A suivre

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Wading
  • : Histoire romancée, peu différente de notre Histoire moderne, mais tout s'accélère : les petits chefs ont remplacé les rois, les religions perdurent mais se battent entre elles,l'argent est roi, la caisse est vide, mais la distribution de milliards n'a jamais connu un tel essor !
  • Contact

Recherche